Mon métier :

Menuisier - Ébéniste

A l’atelier, nous procédons à l’usinage du bois par les différentes machines mais aussi manuellement

Menuisier

A l’origine le menuisier travaille le bois, fabriquait des portes, fenêtres, volets et tout ce qu’il pouvait y avoir en bois massif dans une maison. Aujourd’hui, un menuisier fabrique peu, mais fait beaucoup de pose de produits manufacturés (porte d’entrée, fenêtre, porte de garage, portes intérieures, escaliers, etc.).

Notre différence est que nous possédons un atelier avec toutes les machines nécessaires pour l’usinage du bois, ce qui nous permet de fabriquer nous-mêmes une partie de ce que nous posons et donc une plus grande souplesse, par rapport à des fabricants, dans le choix des matériaux et le résultat final du projet avec le client qui a une pièce unique.

Ébéniste

L’ébéniste, lui, fabriquait des meubles et travaillait le placage. Aujourd’hui, la dévalorisation des meubles a fait qu’une grande partie des ébénistes se sont reconvertis en tant que cuisinistes et d’autres dans l’agencement.

L’avantage de posséder cette formation d’ébéniste en plus de celle de menuisier permet d’avoir un œil plus critique quant à la proportion et à l’esthétique des projets. Le travail des ébénistes doit être précis du plan à la finition des ouvrages et implique donc un sens du détail et une exigence quant à la qualité du travail fourni.

Les outils

Les étapes de conception

étape 1

Le bois arrive à l’état brut et doit donc être découpé aux dimensions voulues en longueur et en largeur ; cela se déroule en plusieurs opérations : le sciage, le dégauchissage et le rabotage des différentes sections nécessaires pour la réalisation de l’ouvrage. Les machines-outils de l’atelier sont utilisés comme la scie circulaire, la dégauchisseuse et la raboteuse.

étape 2

Une fois les bois usinés, il est nécessaire de les repérer et de les tracer. Le traçage est donc une phase importante et se fait avec différents instruments comme l’équerre, la fausse-équerre pour les angles, le trusquin et la pointe à tracer. Les assemblages sont donc matérialisés sous toutes les formes nécessaires : tenons et mortaises, assemblages rainure et languettes ou en dents de scie, etc. mais aussi les autres usinages tel que les feuillures, moulures, etc.

étape 3

Usinage des assemblages cités ci-dessus, pour cela nous utilisons des machines tel que la mortaiseuse, la tenonneuse et la toupie. Le seul travail des machines ne suffit pas toujours et nous devons souvent compléter ou finir manuellement. Ensuite, nous procédons à un assemblage « à blanc » ; nous essayons chaque assemblage réalisé afin de vérifier que tout corresponde comme prévu et palier à d’éventuelles irrégularité ou défauts.

étape 4

Usinage des moulures et profils avant montage et encollage pour assemblage définitif. Une fois l’ouvrage collé, nous entrons dans la phase finition qui correspond à la mise aux dimensions définitives, et si besoin, le ponçage de l’ensemble afin de retirer les marques des usinages et éventuels résidus de colle. Ensuite, nous procédons à la mise en teinte de l’ouvrage suivant la couleur désirée par le client et enfin c’est la phase vernis ou huilage ou cirage suivant l’aspect désiré.

Stéphane Caradec

Menuisier

ébéniste

9 B rue de la drisse
ZA de Kermarquer
56 470 la Trinité sur Mer
tél : 02.97.24.09.52 ou 06.83.75.97.42